Honest Ed's, Toronto at night
Honest Ed’s, Bloor and Bathurst

En sortant du métro vers le remue-ménage du centre-ville du samedi soir mon coeur sursaute. Parfois, je marche dans la ville juste pour voir ce qu’elle fait, Toronto. Est-ce qu’elle est bruyante ? Est-ce qu’elle rit ? J’aime ses quartiers, sa diversité, et le fait qu’on puisse sortir chaque soir pendant un an sans jamais faire ou voir la même chose.

Quelquefois, pourtant, Toronto est silencieuse. Ce n’est pas souvent et cela ne dure pas longtemps, mais si vous écoutez–écoutez vraiment, vous pouvez entendre…le silence. Il n’y a pas de sirènes de policiers, de coups de klaxon de voitures, de rires d’étudiants, ou de bruit des pas des sans-abris marchant…que le silence. Bien que j’aie de petit ami ma relation d’amour avec Toronto se renforce chaque jour.

 

3 thoughts on “Toronto, je t’aime”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *